LANCY – ECHALLENS

ECHALLENS TOUT PRÈS DE LA VICTOIRE SUR LE LEADER

FC LANCY – FC ECHALLENS REGION : 1-1 (0-0)
Buts: 84e Samandjeu (0-1, penalty); 89e Correia (1-1)

Dans un des match au sommet du groupe 1 de 1ère ligue, les Challensois se déplaçaient au stade de Marignac pour y affronter Lancy. À cette occasion, Comisetti avait retenu la leçon du match aller. Lancy avait alors infligé un sec 3-0 en première période aux Challensois. C’est donc avec prudence que la partie débuta avec une légère domination des Genevois pendant 10 minutes. Puis, Echallens s’enhardit quelque peu et prit alors pleinement la direction des opérations. Cela se traduisit par une énorme occasion. Sur un centre de Chevalley, Bersier vit sa reprise de volée détournée par le gardien devant lui, il s’ensuivit une mêlée indescriptible à laquelle l’arbitre mit fin prématurément pour une faute imaginaire. Puis, la domination Challensoise continua sans pour autant mettre vraiment la défense adverse en grand danger. À la pause Echallens aurait mérité de mener au score.
Le seconde période fut une véritable bataille de milieu de terrain, permettant aux Genevois de contester toutes les décisions arbitrales lequel perdit pied dans cette rencontre intense. Sur la fin de la rencontre les choses se précipitèrent, à la 63ème Ahmada avait l’ouverture du score au bout de sa chaussure, mais son lob des 25 mètre passa de peu à côté. Puis, Germanier balle aux pieds pénétra dans les seize mètres et se fit proprement crocheter. Samandjeu, cette fois, ne rata pas son penalty pour ouvrir enfin le score, il restait quelques minutes de jeu et l’on pouvait penser que Echallens tenait là une belle victoire.
Mais, après cette ouverture du score, les Jaunes et Verts se liquéfièrent et perdirent tous leurs repères défensifs (à n’y rien comprendre) et ceci malgré les injonctions de leur entraîneur. C’est ainsi que que Correia sur le côté droite hérita d’un ballon à l’orée des seize mètres sans que personne vienne le contrer, il ouvrit alors le pied et trouva une égalisation, somme toute méritée mais rageante pour les visiteurs.
Erpe

Les commentaires ne sont plus acceptés.