ECHALLENS – BÂLE

Le centre sportif des Trois Sapins dans toute sa splendeur

 

16e DE FINALE DE LA COUPE SUISSE

CETTE FOIS LA MAGIE N’A PAS FONCTIONNÉ

FC ECHALLENS- REGION – FC BÂLE 1893 : 2-7 (0-0)

Buts : 52e Ajeti 0-1; 53e Ajeti 0-2; 55e El Alloui 1-2 ; 63e Van Wolfswinkel 1-3 ; 65e Bua 1-4 ; 69e Van Wolfswinkel 1-5; 80e Oberlin 1-6 ; 85e Frei 1-7 ; 90e+1 Galokho 2-7.
Spectateurs : 4’087

Tout fut parfait, sauf le score. Certes ce dernier ne se discute pas, mais il est tout de même un peu sévère, au vue de la première période, pendant laquelle les Challensois tenirent la dragée haute à leur prestigieux adversaire du jour.
C’est un FC Bâle au grand complet qui foula la magnifique pelouse des Trois Sapins.
Les Bâlois se créèrent une chance d’ouvrir le score à la 13e minute, mais Zwahlen sortit dans les pieds de Van Wolfswinkel de façon autoritaire.
Echallens montra le bout de son nez à la15e, mais le centre de Galokho ne permit pas aux attaquants Challensois d’inquiéter le gardien adverse. Puis Zwahlen se mit par deux fois en évidence aux 21e et 27e minute.
La seule véritable chance de marquer échut à Begzadic (40e), Omlin dut s’y reprendre à deux fois pour capter la frappe du joueur du Gros de Vaud.

0-0 à la pause, les spectateurs commencèrent par y croire. C’est alors qu’en l’espace de deux minutes Ajeti nous montra tout son talent en inscrivant 2 buts. Une fois par une frappe sèche des 18 mètres (52e) et une deuxième fois en se présentant seul face à Zwahlen bien impuissant en l’occasion (53e). On pensait que les carottes étaient cuites et au contraire, El Allaoui y alla de son solo balle aux pieds pour tromper Omlin au premier poteau (55e). Mais l’espoir fut de courte durée car 8 minutes plus tard un cafouillage dans les cinq mètres permettait à Von Wolfswinkel de pousser le ballon au fond, au milieu d’une forêt de jambes.
Dès cette minute, Echallens lâcha prise, la fatigue et la vitesse des joueurs adverses firent une différence qui prit un peu des allures de correction, non méritée.
Fort heureusement la partie se termina de la plus belle des manières, par un coup-franc de Galokho qui enleva la toile d’araignée de la lucarne de Omlin.
Malgré cette défaite les Challensois se souviendront fort longtemps de cette magnifique rencontre de coupe contre le plus grand club de Suisse.
Les dirigeants eut pourront se targuer d’avoir organiser cette rencontre de main de maître, avec un résultat aussi magnifique que le soleil qui accompagna les 4087 spectateurs présents.
La fête a certainement continué fort longtemps au stade des Trois Sapins.
Erpe

Les commentaires ne sont plus acceptés.