MEYRIN – ECHALLENS

ECHALLENS REJOINT SUR LE FIL PAR MEYRIN

FC MEYRIN -FC ECHALLENS RÉGION ; 2-2 (1-1)
Buts: 11e Tsimba 1-0 ; 28e Begzadic 1-1 ; 66e Bersier 1-2 ; 86e Moussilou 2-2

A la fin de cette partie, les joueurs, dirigeants et supporters ont ressentis un sentiment d’injustice, par la faute d’une grosse erreur d’arbitrage privant Echallens d’une égalisation méritée à la 22e minute. Cette décision allait peser sur toute la rencontre, malgré un nul normal sur l’ensemble du match.
Les genevois entamèrent la partie en dominant Echallens qui remanié en défense eu de la peine à se mettre en place et par deux fois (3e et 5e) Meyrin était passé tout près de l’ouverture du score. Mais la troisième occasion fut la bonne, un centre de Valente trouvait en la circonstance Tsimba qui seul à 8 mètres trompait Zwahlen.
C’est donc 8 minutes plus tard que le trio arbitral se mit en évidence en annulant un but de Bozic (frappe des 18 mètres en pleine lucarne, absolument parfaite) pour un hors de jeu de position !!
De plus, à la 28e Galokho céda sa place sur blessure (certainement un claquage).
Dès cette minute, Echallens comme piqué dans son amour-propre, prit enfin le match à son compte et la domination Challensoise allait permettre tout d’abord à Begzadic d’égaliser au terme d’une action absolument superbe en combinaison avec son pote El Allaoui. Puis c’est Roder qui récupéra un ballon dans les pieds du gardien, sortit hors de ses seize mètres, et Bersier concluait dans le but vide pour le 1-2.
Echallens eut alors plusieurs fois l’occasion de tuer le match, mais sans succès.
Comme souvent, l’adversaire tenta alors le tout pour le tout et sa formidable ligne d’attaque formée de Tsimba, Missoulou et Valente, allait trouver l’égalisation à la 86e d’un tête parfaite de Moussilou sur un service de ce diable de Valente.
Il va falloir vite oublier cette rencontre pour se concentrer sur dimanche prochain et son long déplacement à Naters et de revenir cette fois avec les trois points, impératif pour rester dans le haut du classement.
Erpe

Les commentaires ne sont plus acceptés.